Menu Fermer

Comment la blockchain est en train de révolutionner le marché de l’immobilier

blockchain


La blockchain est sans aucun doute, la nouvelle et la plus importante révolution technologique du 21e siècle et le premier pilier de l’infrastructure de demain. La décentralisation n’est pas qu’un concept technique, mais le principe derrière la réflexion est idéologique, une vision d’un monde horizontal, sans frontière et surtout libre. Une philosophie partagée avec le mouvement open source dont la démarche vise à proposer des logiciels exempts de secret industriel, sur lesquels la libre circulation du code source est garantie. Oui, Intéressant, mais vous n’êtes pas là pour le débat philosophique.

Alors qu’est ce que la blockchain?
La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France). Vous avez certainement entendu parler du Bitcoin, les cryptomonnaies sont jusqu’aujourd’hui, l’utilisation la plus populaire de la technologie de la Blockchain. Quoique, d’autres secteurs commencent à s’y pencher, de plus en plus nombreux, et de plus en plus conscients de son importance.

En pratique, une blockchain est une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création, chaque transaction réalisée est envoyée à tous les ordinateurs du réseau et chaque partie prenante a accès, simultanément, à l’historique des transactions effectuées. 

Un exemple?
Par exemple, nous avons un réseau avec des utilisateurs A, B, C, D. A envoie à B un bitcoin, cette transaction est vérifiée puis enregistrée automatiquement par A, B, C et D, en simultané. A ne peut pas dire à B qu’il ne lui a rien envoyé, B ne peut pas dire à A qu’il n’a rien reçu. La transaction ainsi validée est ajoutée dans la base sous forme d’un bloc de données chiffrées (c’est le « block » dans blockchain). C’est le système de sécurisation par mécanisme de consensus. La décentralisation de la gestion de la sécurité empêche la falsification des transactions. Chaque nouveau bloc ajouté à la blockchain est lié au précédent et une copie est réalisée.

Très bien tout ça, mais l’immobilier?
Les plateformes d’intermédiation immobilière mettent en relation la demande et l’offre sur le marché de l’immobilier, mais n’hébergent pas les transactions financières, par exemple. ATLANT a développé une plateforme qui utilise la technologie blockchain pour faciliter les transactions immobilières et locatives. En symbolisant les biens immobiliers, les actifs peuvent ensuite être échangés comme des actions sur une bourse et les transactions peuvent être effectuées en ligne. ATLANT permet aux vendeurs de tokenizer les actifs, en les traitant essentiellement comme une vente d’actions, et de liquider cet actif via une vente de token en utilisant la plateforme. Les jetons collectés peuvent être échangés contre de la monnaie fiduciaire, les acheteurs détenant un pourcentage de la propriété.

La blockchain peut aussi, selon un rapport de Deloitte, permettre aux plateformes d’intermédiation immobilière, d’assumer d’autres fonctions complémentaires, comme les paiements, les transactions financières ou la documentation légale.

L’agence PWC, dans un rapport plus détaillé, confirme que: “Le 20 juin dernier, lors du salon Mipim Prop Tech, qui réunit les acteurs de l’immobilier à Paris, la start-up Blockchain Partner a choisi de reproduire sur la blockchain Ethereum une importante transaction immobilière et toutes les étapes ayant mené à la signature de ce contrat. Une transaction « virtuelle », pour l’instant, mais qui laisse augurer des transformations à venir dans ce secteur. Par l’importance des actifs et des flux concernés et la pléthore de documents générés, l’immobilier semble en parfaite adéquation avec la blockchain. Cette technologie apporte la décentralisation, la transparence, l’automatisation contractuelle et la traçabilité nécessaires sur un marché où la preuve et l’authenticité sont essentielles.Tous les métiers de l’immobilier sont concernés. La blockchain vient ainsi transformer la tenue des cadastres, les transactions, l’investissement immobilier, le marché locatif, comme la gestion et l’exploitation du bâti.”

La crise pandémique et le confinement généralisé de la population a accéléré des processus de digitalisation de plusieurs secteurs, auparavant hermétiques au changement. Les transactions, pour demain, seront digitalisées, et la blockchain est la seule technologie permettant une sécurisation complète et infaillible. L’immobilier doit s’ouvrir à cette éventualité, et essayer de se réinventer. Le monde de demain, est déjà là.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *