Menu Fermer

L’humain au centre de l’immobilier

l'humain

Acquérir un nouveau logement est une consécration d’un besoin physiologique fondamental de la femme et de l’homme modernes. Un choix de vie complexe dont le fondement est simple: Tomber amoureux.  

Les nouvelles attentes du consommateur d’aujourd’hui sont basées sur des valeurs de centralité, de singularité et de sur mesure. Le consommateur du 3éme millénaire est sensible à l’expérience utilisateur, il cherche à être inspiré, à créer et solidifier un lien émotionnel lors du processus d’achat. Cette évolution est une constante qu’il ne faut surtout pas délaisser. la construction, le développement immobilier, l’intermédiation et tous les métiers liés directement ou indirectement au secteur de l’immobilier, commencent à placer l’humain au centre de toutes leurs réflexions, conscients que le commerce frénétique de masse est révolu.

Prenons l’exemple de l’intermédiation immobilière digitale

La révolution numérique a contraint le secteur de l’immobilier à se réinventer et à s’adapter à la nouvelle façon de travailler. Pari réussi depuis plusieurs années déjà, toutefois la digitalisation du secteur est maintenant dans le besoin d’adapter ce savoir faire digital – les chiffres, la data, les modélisations algorithmiques et surtout l’innovation – au premier pilier du métier: l’empathie. Ceci commence par repenser le parcours client, nourrir constamment l’expérience utilisateur et adapter sa communication à la culture de la cible.

L’empathie c’est de se mettre à la place du consommateur, et de ne surtout pas commencer la réflexion par une introspection. Notre perception de la réalité est différente de celle d’un futur prospect, la cible a une culture, une histoire, des rêves et des aspirations propres à elle qu’on doit chercher à disséquer et comprendre pour pouvoir développer un produit dont on va tomber amoureux. Comme on dit chez les anglophones: it’s not about us.
Il faut adopter une politique de l’innovation continue et de flexibilité systémique. Un concept représente profondément cette nouvelle vision du monde: L’AMBIDEXTRIE ORGANISATIONNELLE: L’ambidextrie organisationnelle est  définie comme la capacité de l’organisation à être à la fois efficace dans la gestion des demandes actuelles de son activité tout en étant simultanément adaptative aux changements de l’environnement (Raisch et Birkinshaw, 2008). 

Le succès à long terme des organisations nécessite des activités d’exploitation pour assurer la viabilité actuelle et des activités d’exploration pour la viabilité future. Cette approche dynamique démontre que le succès à long terme des entreprises repose sur la capacité à satisfaire les demandes immédiates du marché tout en anticipant et en se préparant pour les évolutions futures, et la nouvelle évolution imminente est une réorganisation autour de l’humain et de l’empathie. Les entreprises qui délaisseront cette inévitable transformation seront délaissées par le marché.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *