Menu Fermer

Investissement locatif saisonnier: Nos conseils

investissement

Tout le monde (ou presque) rêve d’avoir une deuxième maison au bord de la plage, terrasse privative, vue sur mer et ensoleillée toute la journée. Plus besoin de chercher des heures et des heures pour trouver et se mettre d’accord sur le bien parfait pour les vacances, tout ce que vous devez faire c’est vos valises et puis prendre la route. Sympa hein? Mais y a encore mieux: L’investissement locatif saisonnier. Et si votre maison secondaire paie pour elle même?


Pourquoi investir dans l’immobilier locatif saisonnier ?


Tout d’abord, les revenus sont proportionnellement plus importants que la location conventionnelle, et ces revenus peuvent vous permettre de financer entièrement l’investissement, et même d’avoir un retour sur investissement, si la gestion du patrimoine est optimisée. 

On peut aussi noter plusieurs autres avantages:

  • Pas ou peu de risques d’impayés.
  • Des locations qui, la plupart du temps, sont déjà payées à l’entrée des locataires dans les lieux.
  • Une location peu réglementée.
  • Une fiscalité avantageuse.

Comment choisir?


Plusieurs critères sont importants pour développer une projection de la rentabilité d’une location saisonnière : 

  • Type de bien (appartement, studio, maison, villa..)
  • Emplacement (ville balnéaire, centre ville, à la montagne..) 
  • Densité touristique de la zone (Marrakech est plus chère que Taza) 
  • Coût à l’achat.
  • Recettes locatives maximum (vérifier le % de remplissage/an)
  • Frais et charges divers.

Alors, avant de vous laisser tenter par un investissement locatif saisonnier quelque part, prenez le temps de vous renseigner sur le potentiel locatif tout au long de l’année, ainsi que sur les loyers moyens pratiqués alentour.

Quel(s) emplacement(s) privilégier ?

Au moment d’investir en location saisonnière, l’emplacement prend une dimension importante. Contrairement à un bien que vous mettriez en location conventionnelle, à l’année, un bien à la location saisonnière tire sa valeur de sa proximité avec les points d’intérêt touristiques et les commodités (vérifiable sur ZIMEO.MA). Si vous avez déjà  loué vous-même un bien immobilier pour vos vacances,  vous savez, par exemple, que la distance avec le centre-ville, la plage, avec les commerces, les cafés et restaurants sont des critères très importants pour valider votre choix.
L’emplacement doit être en lien avec l’activité, qu’elle soit balnéaire, montagneuse ou urbaine.

Calculer les frais et les revenus potentiels

Bien que le revenu de location dépendra certainement de la superficie, l’emplacement et des prestations du bien, essayez de fixer un taux de location hebdomadaire 10 à 20% plus élevé que vos versements hypothécaires mensuels prévus. Il convient toutefois de noter que sur le marché d’aujourd’hui, les propriétaires des zones à forte demande pourraient se permettre d’en demander encore plus (c’est juste une des raisons pour lesquelles les études de marché et les comparaisons sont si importantes). N’oubliez pas que vous voulez gagner de l’argent chaque mois, mais vous ne voulez pas effrayer les locataires potentiels; il faut trouver un terrain d’entente.

En plus d’ajuster votre revenu pour pouvoir couvrir plus que votre prêt hypothécaire prévu, il faut tenir compte des inévitables périodes d’indisponibilité auxquelles votre propriété est susceptible de faire face. Après tout, la plupart des locations de vacances sont saisonnières. Bien que vous puissiez vous attendre à une forte demande pendant les hautes saisons, la demande doit être suffisamment lucrative pour compenser les mois moins chargés. On recommande de prendre en compte au moins un taux de remplissage de 25%. De plus, vous devez tenir compte de divers autres frais.
Il y a un dernier frais qui doit être pris en compte: les frais de gestion immobilière. Bien qu’il soit tout à fait possible d’agir en tant que propriétaire, il est fortement recommandé de faire appel aux services d’un gestionnaire immobilier qualifié. Surtout si vous investissez à distance. Grâce à leur aide, même une propriété moyenne peut devenir une excellente propriété – tout cela sans que vous fassiez autre chose que de vous asseoir et de collecter des chèques de loyer.

À ce stade, vous devriez avoir une bonne idée de combien vous pouvez vous attendre à ce que la propriété rapporte, des revenus locatifs, et des dépenses qui en découleront. 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *